Accueil > Picardie Déco N.3 > Aménagement des combles en 10 points

Aménagement des combles en 10 points

Aménagement des combles en 10 points

Déclaration : Une déclaration préalable en mairie doit être signalée si l’aménagement opéré dans les combles entraîne une modification de l’aspect extérieur de votre maison.

Aménagement : Créer une nouvelle organisation dans une pièce peut parfois se transformer en cauchemar si l’on ne réfléchit pas tranquillement à l’aménagement souhaité. Il faut envisager tous les cas de figure et surtout réfléchir à l’intervention éventuelle de plusieurs corps de métiers comme maçon, couvreur, charpentier, menuisier, plombier, électricien. Selon votre budget, vous pouvez faire appel à un architecte d’intérieur.

Isolation : C’est bien connu, une maison mal isolée entraîne une plus grande déperdition de chaleur et la plupart du temps cette chaleur s’évacue par le toit. Le poste isolation est donc primordial.Deux choix s’offrent à vous : vous vous sentez l’âme d’un bricoleur et vous posez vous-même votre laine de verre (ou de roche, polystyrène, chanvre, cellulose) puis des panneaux de finition. Dans un second cas, vous faites intervenir un architecte qui pourra vous conseiller sur les matériaux, proposer un lieu emprunt de fraicheur en été et de cocooning en hiver.

Escalier : Là aussi, tout est envisageable en matière d’escalier. Laissez faire votre imagination, oui à l’échelle de meunier ou à l’échelle moderne. Privilégiez toutefois la sécurité et l’accessibilité. Une fois créé, il faudra aménager vos combles et donc y faire accéder des meubles plus ou moins volumineux. Côté formes, de l’escalier droit au quart tournant, avec ou sans contremarches, à vous de voir ce qui est le plus esthétique et le plus pratique.

Sol : Qu’il s’agisse d’une salle de jeux, d’une future chambre avec baignoire ou d’un simple grenier, il est important de bien consolider le plancher de la pièce. Comment ? Grâce à une dalle sèche qui solidifie le sol et que vous pouvez recouvrir avec le revêtement de votre choix : moquette, carrelage, parquet… Par ailleurs, si vous souhaitez augmenter l’isolation acoustique, prévoyez un résilient phonique sous le revêtement.

Luminosité : Fini les petites “meurtrières“, on privilégie les fenêtres de toit qui apportent à la fois “lumière et vue“. En effet, les fabricants multiplient les innovations. Côté accessoires, laissezvous tenter par les stores d’occultation colorés : idéal pour une chambre d’enfants.

Electricité : On est toujours ennuyé par les nombreux fils qu’il faut cacher. Pensez bien avant de démarrer au nombre de prises que vous souhaitez voir apparaître.

Eau : Créer une salle de bains sous les combles, c’est possible. Le plus simple, bien sûr, c’est de choisir l’espace qui correspond aux installations de plomberie et au système d’évacuation de l’étage inférieur. Toutefois, implanter la salle de bains à un autre endroit est techniquement envisageable. À condition de demander conseil à des professionnels du bâtiment – plombier et architecte – et de ne pas être effrayé par le surcoût d’un tel aménagement.

Décoration : Souvent on imagine que des combles ne sont pas facilement aménageables, c’est se tromper, il suffit juste de prendre son temps pour aménager les lieux et viser au plus juste. Par exemple, installer sa tête de lit sur les parties les plus basses, une bibliothèque, voir un dressing tout en longueur.

Coûts : Comme pour tous travaux d’intérieur, il ne faut pas hésiter à demander l’avis et les coûts à différentes entreprises. Les spécialistes vous diront qu’il faut compter en moyenne entre 20 000 et 30 000 euros d’investissement, ajoutez à cela les 10 % d’honoraire si un architecte intervient. Il faut noter que l’Agence Nationale pour l’habitat apporte des aides financières pour ce type de travaux. Se connecter sur : http://www.anah.fr.