Accueil > Picardie Déco N.4 > Poutres apparentes, comment leur redonner une seconde jeunesse ?

Poutres apparentes, comment leur redonner une seconde jeunesse ?

Qu’elles soient au plafond, sur les murs ou séparent des pièces, les poutres apparentes sont l’assurance d’apporter un supplément d’âme à votre intérieur, et un cachet unique. A condition de leur redonner leur lustre d’antan, le temps et les modes ayant souvent eu raison de leur aspect originel. Et pour qu’elles retrouvent une seconde jeunesse et redeviennent un élément de décoration à part entière, une rénovation en bonne et due forme s’impose. En respectant quelques règles et principes de base pour éviter les déconvenues.

Poutres apparentes, comment leur redonner une seconde jeunesse ?Face à une poutre, plusieurs cas de figure : elle est soit recouverte de teinture, de peinture, noircie par les fumées ou recouverte d’une couche de graisse (si elle se trouve au plafond d’une cuisine). Pour enlever ces anciennes couches, seul recours : un produit décapant, qui s’applique à l’aide d’un gros pinceau. Le plus efficace reste le décapant gel, qui adhère mieux sur le bois. Une fois appliqué, laissez-le agir une quinzaine de minutes, la peinture se détache seule du bois et pour celle qui reste un grattoir permettra de l’enlever aisément. Pensez au préalable à protéger vos sols ! Si vous manquez de temps et ou de patience, vous pouvez utiliser une lampe à souder, en y adaptant des becs diffuseurs larges (spécialement conçus pour le décapage), et en enlevant la peinture avec le grattoir. La brosse métallique permettra elle de nettoyer les fentes.
A chaque problématique sa solution, pour les poutres recouvertes de papier peint, il vaut mieux utiliser un couteau à mastic, l’usage de la décolleuse s’avérant fastidieux. Il suffit d’entailler l’épaisseur du papier, de glisser la lame dessous pour ensuite pouvoir décoller de grands pans. Lorsque la plus grosse partie est enlevée, continuez avec une éponge imbibée d’eau pour mouiller les morceaux restants et brossez à l’aide d’une brosse métallique. Après avoir de nouveau lessivé, ne reste plus qu’à laisser aérer la pièce plusieurs jours pour que la poutre sèche. Il arrive parfois dans les maisons anciennes que les poutres soient recouvertes de plâtre. Avant de se lancer dans les travaux d’Hercule, le port d’un masque et de lunettes, et l’aération de la pièce sont plus que conseillés. A l’aide d’une brosse métallique, il faut brosser la poutre dans le sens des fibres du bois, essuyer, aspirezrla poussière et brosser de nouveau, cette fois-ci avec de l’eau, sans détremper le bois, et laisser sécher.

Traiter la poutre

Une fois ces opérations de décapage effectuées, il faut s’assurer que les parasites – termites, lycus, et autres vrillettes… friands de bois, ou des champignons détectables aux traces bleues qu’ils laissent – n’aient pas élu domicile à l’intérieur de la poutre. Un test simple : la sonder avec un maillet, en tapant dessus à intervalles réguliers. Si le son n’est pas le même partout, mauvaise nouvelle, la poutre est certainement habitée ! Avant de nettoyer, il faut enlever les éventuels vieux clous et bûcher – éliminer les parties vermoulues à l’aide d’une petite hache ou d’une herminette. Après avoir nettoyé, badigeonnez la poutre d’un produit traitant, en vous protégeant, et le bois sera de nouveau sain ! Pour les grosses poutres, vous pouvez utiliser une perceuse et une mèche à bois afin de faire des trous réguliers, l’insecticide est alors directement versé à l’aide d’un entonnoir dans les trous. Les surfaces spécialisées vendent des kits d’injection prêts à l’emploi, que l’on utilise avec un pistolet à peinture. Il suffit ensuite de reboucher les trous, avec de la pâte à bois.

Il existe trois classes de produits pour traiter le bois : ceux à base de substances organiques de synthèse, les plus toxiques ; les produits à base de sels solubles dans l’eau (hydrosolubles) comme le sel de bore – ce minéral naturel extrait d’anciens lacs salés aux Etats-Unis est peu toxique et ne se diffuse pas dans l’air, il est utilisé en préventif. Enfin, il existe des produits huileux naturels à base de résines permettent de boucher les pores du bois et réduisent les possibilités d’attaque. Le tout sans risque pour la santé, un plus appréciable…

Sablage ou peinture ?

Une fois la poutre remise à neuf, et à nu, plusieurs options s’offrent à vous : la sabler pour un effet naturel, la blanchir, ou la teinter (avec du brou de noix ou de la teinture correspondant à l’essence de bois de la poutre). Pour le sablage, mieux vaut privilégier le sablage à sec, qui s’effectue à l’aide d’un compresseur ou d’une lance et consiste à projeter du sable fin sur la poutre. Reste ensuite à la nourrir d’un mélange d’huile de lin ou de térébenthine, ou de la laisser telle quelle, pour un rendu brut et authentique. Qui offre l’avantage de pouvoir varier les couleurs de vos murs, en se mariant avec tout type de teintes, des plus douces aux plus flashy, à condition que les poutres soient claires. L’acide oxalique pourra aider à les éclaircir si elles se sont noircies avec le temps.
Si au contraire vous aspirez à des poutres blanches, vous pouvez y parvenir grâce à la chaux ; en les enduisant d’un lait de chaux – un volume de chaux pour six volumes d’eau – que vous pouvez teinter, sans avoir la main lourde sur les pigments, ce qui réduirait l’adhérence de la chaux. Deux couches, voire trois, sont nécessaires selon le rendu que vous souhaitez.
Poutres apparentes, comment leur redonner une seconde jeunesse ?L’autre solution pour obtenir une poutre blanche, c’est de… la peindre ! Peinture mate ou satinée, selon les goûts, mais dans tout les cas une peinture d’apprêt (de préférence glycérophtalique, compatible avec tout support) de bonne qualité, et couvrante. Trois couches sont là aussi conseillées, et le résultat est garanti : plafonds et peintres recouverts de blancs, avec en prime la possibilité de les accessoiriser, illuminent la pièce.
Plus original et décalé : peindre les poutres en couleur(s), en alternant plusieurs teintes, vives de préférence, pour un intérieur punchy, avec en résonance des éléments de mobilier dans le même esprit. Laissez aussi libre cours à votre imagination, en décorant les poutres, ou en les ornant d’écritures… pour qu’elle devienne un élément de décoration à part entière, qui vous correspond.