Accueil > Picardie Déco N.3 > Un ciné chez soi

Un ciné chez soi

Le home-cinéma n’a plus de secret pour nous. Les écrans plats, les lecteurs DVD et les enceintes multiples ont envahi nos salons depuis quelques années déjà mais aujourd’hui les cinéphiles n’hésitent plus à franchir le pas : installer chez eux un cinéma privé avec un écran géant et des fauteuils confortables.

Un ciné chez soiNe rien rater du baiser entre Scarlett O’Hara et Rhett Butler dans Autant en emporte le vent, suivre le tube infernal d’Apocalypse Now ou encore plonger dans les bras de Léonardo Di Caprio dans Titanic…c’est le rêve de tous les cinéphiles. Un rêve aujourd’hui plus accessible, grâce aux avancées technologiques et à la baisse du prix du matériel. L’installation d’une salle de cinéma devient presque un jeu d’enfant. Mais avant de transformer sa maison en salle obscure, quelques règles sont à respecter pour éviter le scénario catastrophe.

Home-cinéma ou cinéma privé ?

La différence, c’est le lieu où le système est implanté. Le home-cinéma, qui concerne tous les appareils qui permettent une meilleure diffusion, peut être installé dans un salon ou une chambre à coucher. En revanche, on parle de cinéma privé lorsqu’il s’agit d’une pièce entièrement dédiée au 7ème art, avec une isolation et une bonne acoustique, comme dans les grandes salles de cinéma.

Le prix

Certes, les prix des matériaux et des matériels ont baissé, mais cela reste encore un luxe. Prévoyez un budget identique à celui d’une très belle voiture ou d’une piscine maçonnée. Même si vous avez l’intention de réaliser une bonne partie des travaux vous-mêmes, les tarifs peuvent aller du simple au double, selon la technicité souhaitée.

L’installation

Le choix de la pièce. Une étape capitale car de la taille de la pièce dépendra le choix du matériel. La pièce doit être borgne ou bien avec très peu de fenêtres, de taille rectangulaire avec si possible, dès l’installation, une bonne acoustique.
Le monde du silence. Il est essentiel d’insonoriser la pièce au maximum avec des cloisons prévues à cet effet comme celles utilisées pour isoler les boites de nuit. Le seul inconvénient : le coût, très élevé. Autre solution, moins efficace mais plus abordable : mettre des rideaux épais tout autour de la pièce. Dans les deux cas, il ne faut pas oublier de couvrir le sol d’une épaisse moquette car les planchers en bois ou en carrelage diminuent la qualité du son
Extinction des feux. Si vous voulez vraiment une salle de cinéma miniature à la maison, il faut le même éclairage qu’au cinéma. Un ciel étoilé par exemple avec des fibres optiques ou alors des lampes basse tension encastrées dans le plafond pour diffuser une lumière tamisée. Pour mettre en valeur l’image, l’espace autour de l’écran doit être le plus sombre et le plus mat possible. Un cadre noir tout autour renforcera la sensation de contraste et améliorera la qualité des films.
L’écran. Une fois encore, c’est une histoire de gros sous. Si votre budget est illimité, vous pouvez alors opter pour les écrans dernière génération. Le nec plus ultra : l’écran incurvé comme dans les vraies salles de cinéma. Si votre budget est plus limité, 2 possibilités : la traditionnelle toile blanche mais l’image est de moins bonne qualité ou encore un simple mur blanc, quitte à le traiter avec un kit spécial de peinture à choisir en fonction de la luminosité du projecteur.
Les sièges. Les fabricants ont pensé à tout y compris à créer des fauteuils en cuir ou en tissu identiques à ceux d’une salle de cinéma mais spécialement conçus pour la maison. A vous de les disposer en arc de cercle ou en rangée selon la taille de la pièce.
Une fois votre salle de cinéma terminée, il ne reste plus qu’à éteindre la lumière, lancer le film et prévoir le pop-corn, voire même l’ouvreuse avec les « bonbons-esquimaux » de notre enfance.